AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Extrait (06) - Kate Watson

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ottar
Kate Watson
Kate Watson
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 40
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Extrait (06) - Kate Watson   Sam 10 Juin - 15:37

Description
Il s’agit ici d’un court extrait mettant en scène le personnage cité ci-dessus.

Si vous le désirez, vous pouvez poster un petit commentaire à la suite de ce fil de discussion.

Bonne lecture ! Wink





La fusillade durait depuis un temps indéterminé, aussi la jeune Kate Watson avait eu tout le loisir de composer un numéro sur son téléphone portable et joindre ainsi la police qui, lui avait-t-on alors assuré, était en route, prévenue depuis peu par le déclenchement de l’alarme silencieuse du manoir. Ces renforts, à bien y réfléchir, ne seraient pas de trop, tant les assaillants, postés en travers du couloir, canardaient régulièrement ses amis, abrités autant que faire se pouvait dans l’encadrement de leurs chambres respectives, munis chacun d’une arme de poing que leur hôte avait sorti de sa réserve personnelle, une petite mallette disposée sous son lit, au-dessus de laquelle il dormait chaque soir et qui s’était avérée fort utile en pareille circonstance.
Toujours était-il que le temps pressait.
Fort heureusement, la journaliste avait pu dérober son arme à l’un des hommes revenus sur leurs pas et que Freyja, la belle inconnue accompagnant Philip au manoir, avait neutralisé par quelque technique extraordinaire, le plongeant dans un état d’hébétude aussi étrange que radical. L’imprudent était là, les yeux grands ouverts et la bave aux lèvres, assis et adossé au mur, à quelques mètres à peine de la jeune femme, dans une position pour le moins grotesque, comme anéanti de l’intérieur, peut-être conscient mais le cerveau en confiture. C’est alors que deux paramilitaires surgirent, provenant des arrières de Jack et Tyler, occupés à faire feu sur les résidents de l’étage, surprenant la journaliste, accroupie, le nez dans le sac à dos que lui avait fourni le vieux professeur en arrivant dans la propriété.
L’un des hommes hurla dans sa direction.
- Mains en l’air !
Kate se releva et fit mine de s’exécuter, retirant l’une de ses mains du sac, réfléchissant à toute vitesse sur la conduite à tenir, puis envoya voltiger le tout aux pieds des deux soldats.
Le plus silencieux se pencha et le ramassa.
- Comme vous voudrez, répondit Kate, souriante.
Dans la paume de sa main gauche, elle tenait une goupille.
- Je vois que tu deviens raisonnable.
Quand le jeune homme ouvrit le sac, il était déjà trop tard.
Presque instantanément, le souffle de l’explosion et le bruit assourdissant projetèrent la journaliste à terre, culbutant littéralement, cependant qu’une boule de feu vaporisait les corps des deux jeunes gens, chauffant à blanc et faisant crépiter les pistolets-mitrailleurs que ces derniers portaient en bandoulière, incitant comme jamais la jeune femme à rester couchée, cette fois-ci à plat ventre, jusqu’à ce que la tempête de feu ne prenne fin, pas vraiment convaincue, en vérité, qu’elle en réchapperait, ne réalisant pas non plus qu’en faisant sauter l’une des grenades incendiaires, elle avait aussi entraîné la destruction de toutes les autres, enfin, plus exactement, la destruction d’une partie des engins et l’explosion de l’autre moitié, démultipliant ainsi les dégâts occasionnés par le projectile dégoupillé.
Les corps des soldats n’étaient plus que lambeaux fumants.
Quand la jeune femme se releva, elle constata que celui des paramilitaires qui était adossé au mur n’avait pas bougé d’un pouce, et pour cause, car, ajouté à son mutisme, un morceau de métal était désormais logé dans sa tempe gauche d’où s’écoulait un peu de sang. S’il respirait encore, nul doute que le jeune assaillant ne survivrait qu’à l’état végétatif. Un peu hagard, la journaliste circulait tant bien que mal, au milieu des débris d’os et de chairs calcinées, de la fumée et de cette odeur âcre qui lui rappelait le temps où elle couvrait les accidents mortels sur les autoroutes, en Ecosse et en Angleterre, toussant beaucoup, les yeux dévorés par les volutes toxiques, forcée de reculer, un sifflement strident dans les oreilles.
A vrai dire, c’était là un véritable carnage.
Ecrasée de fatigue, le cœur battant la chamade et le ventre douloureux, tenaillée par l’angoisse, Kate tomba à terre, à quatre pattes, tout d’abord, puis roula de côté pour se retrouver sur le dos, dans une position pour le moins inconfortable, les yeux rivés au plafond. Non loin, l’explosion avait mis le feu à la moquette et à plusieurs endroits des murs, cependant que l’air était empuanti par de fines particules de graisse en suspension, particulièrement malodorantes, que la jeune femme, un peu en vain, s’efforçait de ne pas inhaler. C’est alors que quelqu’un déplia ses bras, la traînant pendant un laps de temps difficile à évaluer, l’adossant à un mur, à bonne distance du brasier.
Une voix féminine lui murmura alors quelques mots.
Malgré qu’elle n’entendait plus grand chose, la journaliste reconnut qu’il s’agissait de la jeune Freyja, figure taciturne dont Kate ne savait pour ainsi dire pas grand chose mais dont la présence, curieusement, la rassurait. Bientôt, la jeune femme prit congé de la journaliste, marcha en direction du brasier avant de s’y engouffrer, écartant les flammes d’un mouvement de bras.
Kate poussa alors un profond soupir d’émerveillement.

_________________


Le forum de la trilogie Les chevaliers et la Walkyrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedefreyja.forumactif.com
 
Extrait (06) - Kate Watson
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Key Watson
» Présentation Rupert Watson [Validée]
» Kate Weasley [Validée]
» Hermione Granger ft Emma Watson
» Présentation d'Ellana Watson [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualité :: L'oeuvre-
Sauter vers: