AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Extrait (08) - Michael Andersen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ottar
Kate Watson
Kate Watson
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 40
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Extrait (08) - Michael Andersen   Sam 10 Juin - 15:43

Description
Il s’agit ici d’un court extrait mettant en scène le personnage cité ci-dessus.

Si vous le désirez, vous pouvez poster un petit commentaire à la suite de ce fil de discussion.

Bonne lecture ! Wink





Les pièces du puzzle commençaient à former un tout de plus en plus cohérent et consistant, songeait la jeune femme.
- Je l’ignorais, fit Kate à qui son ami n’avait jamais évoqué pareille intrusion. Mais qu’est-ce que l’espionnage industriel vient faire dans cette histoire de photographie ? Quel est le rapport entre la source, le commanditaire, en somme, de la série de piratage de ces onze derniers mois et la photographie de leur ami Peter ? questionnait la jeune journaliste.
Du reste, Michael avait-il une réponse toute faite ?
- Pour ma part, je crois que le fait que cette source que nous ne parvenons pas à identifier avec précision s’intéresse à une vulgaire photographie au point de dépêcher un expert es arts de la guerre à vos talons signifie que, primo, ladite source n’est certainement pas motivée, comme je le croyais au départ, par l’espionnage industriel, deuzio, la photographie de notre ami a certainement une grande valeur, reste à savoir laquelle et pour quelle raison, et, tertio, l’entité décidément insaisissable qui surveille Andersen Corporation le fait depuis bien avant la mise en ligne de la photographie, ce qui, tu en conviendras, me semble pour le moins suspect.
En effet, c’était là chose bien étrange, comme si ceux qui espionnaient l’empire industriel de Michael le faisaient dans un but bien précis, dénicher cette même photographie, par exemple, puisqu’ils ne se sont pas manifestés ostensiblement avant que celle-ci soit effectivement entre les mains du jeune homme.
Kate avait une autre question.
- Tu penses que quelqu’un nous a tendu un piège ?
Le jeune homme était de cet avis, en tout cas.
- C’était un peu comme si un tiers avait invité à ladite source à regarder du côté de nos réseaux de communication le temps qu’il s’y passe ce qui vient de se dérouler, c’est-à-dire la mise en ligne de la photographie que notre ami nous a montrée. A vrai dire, cela pose bien plus de questions qu’il nous ait fourni de réponses satisfaisantes. Mais si quelqu’un nous a tendu un piège, nous n’allons pas tarder à le savoir.
La jeune femme n’en pensait pas moins.
- C’est aussi mon avis.
A cet instant précis, le téléphone portable de la journaliste se mit à vibrer, d’abord discrètement puis de manière moins délicate, arrachant un sourire spontané au maître des lieux. Les yeux rivés sur l’écran à cristaux liquides de l’appareil, Kate reconnut immédiatement le numéro de Peter puis décrocha. L’entretien fut bref, durant moins d’une minute, et son contenu surprit la jeune femme qui ne prit alors aucun soin à cacher son inquiétude après avoir appris la nouvelle.
La communication interrompue, Michael reprit la parole.
- Un problème ? demanda-t-il, laconique.
Kate n’aurait pas su lui mentir, à ce moment de la journée.
- Un homme a tiré sur Peter, tôt ce matin [son interlocuteur devint alors blême]. Il est en ville et n’a pas été blessé.
Sur cette inquiétante nouvelle, la conversation reprit de plus belle et Michael apprit de la bouche de son interlocutrice que leur ami commun envisageait de les contacter à nouveau dans la journée, via un canal qu’il n’avait pas pris soin de préciser, visiblement troublé. Au bout d’une quinzaine de minutes, les deux jeunes gens se séparèrent, le majordome, M. Connor, s’occupant de raccompagner la jeune femme jusqu’à son rutilant cabriolet garé dans l’une des cours du manoir.
C’est alors que Rurik fit son apparition dans la pièce.
- Pardonnez-moi mais… rencontrons-nous un problème ?
L’accent du Nordique, parfois si prononcé, réjouissait le plus souvent le jeune homme qui, l’espace d’un court instant, se croyait revenu sur la terre de ses ancêtres.
En effet, c’est le mot qui convenait.
- Il semblerait que oui, répondit Michael.
Le colosse n’en demanda pas davantage avant de prendre congé de son employeur et ami, attendant dans le couloir que ce dernier l’invite à reprendre le cours de ce bref échange verbal.
Dans la grande pièce, l’écran de télévision était toujours occupé par la même image, cependant que Michael, le regard fixé sur ce visage impénétrable, se remémorait ce qu’écrivait, dans le chant premier du Corsaire, le célèbre lord Byron, mercenaire à l’instar de Jack Smith, précisément engagé en qualité de soldat libre, en 1823, au côté des Grecs qui luttaient déjà contre l’occupant turc, semblant considérer qu’il revenait au seul homme d’action de décrire l’action : « […] ce n’est qu’à l’homme dont le cœur a palpité de joie sur les flots bondissants, qu’il appartient de décrire les ravissements et les transports qui agitent ceux qui errent sur ces immenses plaines sans sentiers. Qu’il dise comment nous aimons le combat pour le combat lui-même, comment nous trouvons nos plaisirs dans ce que d’autres appellent des dangers, avec quelle ardeur nous cherchons ce qu’évite le lâche et comment là où les âmes timides tremblent, nous sentons une nouvelle énergie, lorsque l’espérance réveillée au fond de nos cœurs double notre courage. Aucune peur de la mort… si nos ennemis périssent avec nous. La mort ne nous paraît guère plus triste que l’ennuyeux repos ».

_________________


Le forum de la trilogie Les chevaliers et la Walkyrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedefreyja.forumactif.com
 
Extrait (08) - Michael Andersen
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Michael Jackson est mort...
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier
» Michael CORNER
» Michael Jackson
» De Michael Jackson à la burqa, l'actu de la semaine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Actualité :: L'oeuvre-
Sauter vers: