AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lhinaë
Newbie
Newbie
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Mer 21 Juin - 12:56

Voici donc une petite nouvelle que j'ai écrite... Etant tout de même novice dans l'écriture des nouvelles, j'attend vos critique... Merci d'avance ^^

(j'espère que la longueure ne vous dérangera pas...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhinaë
Newbie
Newbie
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Mer 21 Juin - 12:57

Le visage baigné de ces larmes qu’il est impossible d’arrêter jusqu’alors qu’elles ne sont pas taries, il releva lentement la tête, sa main repoussant sans grande conviction une mèche de cheveux blond foncés tombés devant ses yeux humides… Sans un mot, il regarda encore le grand lit à baldaquins de velours pourpre brodé d’or tout comme il l’avait déjà fait d’innombrables fois dans la journée… Ce grand lit lui rappelant tant de souvenirs, témoin silencieux de leur amour sans faille de cette passion dévorante qui avait donné lieu à de si nombreux ardents ébats… Son regard autrefois éclatant mais à présent terne s’arrêta encore sur la forme immobile aux courbes si gracieuses allongée sur le grand lit… Ne pouvant toujours pas se résoudre à accepter son acte, il se remémora une fois de plus le fil de cette journée de mai qui, comme toujours lorsqu’il était à ses côtés, s’annonçait pour le moins délicieuse…
Réveillé doucement par un tendre baisé de sa Belle, il s’était à nouveau plongé dans ses yeux azurs, comme il le faisait chaque matin depuis trois ans… Sans en avoir réellement conscience, il avait commencé à caresser la jeune femme dont la douceur de la peau de lait le ravissait tant. Remontant autours ses hanches gracieuses et le long de son dos, ses mains vinrent ensuite s’aventurer sur la voluptueuse poitrine pour ensuite repartir plus bas; sur ses fesses légèrement rebondies et dont la douceur n’avait d’égal. Tandis qu’il la caressait tendrement, elle l’embrassait avec à la fois douceur et fougue… Alors que leur deux corps d’apprêtaient à s’unir en une tendre étreinte amoureuse, le carillon d’entré ramena les deux amants à la réalité, les coupant net dans leur élan passionné…
A son grand dépit, le visiteur jusqu’alors inconnu s’était révélé être le cavalier de danse de sa belle Ève qui, tout sourire, leur annonça un besoin d’entraînement pour la compétition à venir. Ce fût avec une petite moue d’excuse que sa douce s’était éclipsée avec l’autre homme, le laissant seul avec ses pensées sur le pas de la porte. Il regarda avec amour sa douce et magnifique demoiselle entrer dans la voiture rouge de son cavalier sans nulle autre inquiétude que de savoir si sa tendre compagne allait passer de bons moments.
Ce n’est que plus tard dans l’après midi que son besoin de la voir devint si grand, si pressant , qu’il décida de passer outre sa demande de ne jamais venir assister à ses cours… Demande qu’il avait d’ailleurs acceptée sans à aucun moment la bafouée par respect pour elle, mais qui restait au fond de lui une source d’incompréhension…
Ayant marché d’un pas rapide, il avait vite trouvé l’endroit, où il était entré sans frapper par la lourde porte en bois avant de se mettre en quête de ladite salle. Lorsqu’il l’eu trouvée, il n’avait entendu qu’un faible fond musical… Du Bach, si sa mémoire ne lui faisait défaut. Lentement, ayant pour seul but de ne pas déranger les danseurs, il avait poussé la porte, le cœur battant de la revoir… Lorsqu’il s’introduisit par l’ouverture, le sourire radieux qu’il abordait s’était évanouit instantanément, et il était resté pétrifié de stupeur devant la scène se déroulant sous ses yeux. L’être qu’il aimait plus que tout au monde, sa compagne depuis tant, son Ame Sœur, était lovée dans les bras d’un autre, unissant leurs bouches en un long baisé… Son Ève, le voyant, avait lâché le cou de l’autre homme et s’était vivement éloignée de ce dernier. Elle l’avait ensuite fixé de son regard bleu-vert, ce même regard qui l’avait fait fondre dès leur première rencontre, à l’instant même où il l’avait vue.
Il se rappela son expression, une expression qu’il n’arrivait toujours pas à définir, à déchiffrer… Tristesse, colère, peur, culpabilité… Il ne le savait… Toujours aussi immobile et muet qu’une pierre, il avait senti une larme solitaire et silencieuse rouler le long de sa joue pour finir sa course au coin de sa bouche, laissant un faible goût salé sur ses papilles…. Sachant pertinemment au fond de lui qu’il ne pourrait rester stoïque plus longtemps, il avait tourné le dos et était sorti vivement de la salle, sans nul regard en arrière…
Tandis qu’il remontait la rue d’un pas vif, insensible à ce qu’il se passait alentours, ne prenant garde à rien, pas même à sa vie, il sentait couler nombres de larmes coulant incessamment sur son visage imberbe… Une odeur vanillée était venue lui chatouiller délicatement les narines, et il n’avait eu besoin de se retourner pour savoir que son Ève l’avait rattrapé et se maintenait à ses côtés silencieusement… Tant de pensées contradictoires l’avaient à ce moment envahit… Il aurait voulu s’éloigner, partir lion, très loin d’elle… Mais il aurait aussi tant voulu qu’elle lui prenne la main et lui parle de cette douce te mélodieuse voix qui était sienne… De toute son ame, il aurait souhaité la prendre dans ses bras, caresser une fois de plus sa délicate peau de satin… Cependant, il ne pouvait s’y résoudre, tant le dégoût de savoir qu’elle avait été touchée par un autre que lui était présent en son cœur… Il marchèrent ainsi pendant dix minutes, et tout au long de trajet, pas une parole n’était sortie de la bouche des deux jeunes gens qui restaient plongés dans leurs pensées les plus profondes…
Une fois la porte d’entrée passée puis renfermée, il l’avait saisie par le bras, quelque peu violemment peu être, et avait forcé la jeune femme à le regarder dans les yeux, sans ménagement aucun…
Ne pouvant formuler une quelconque phrase, ses pensées le dépassant, il n’avait seulement pu que lui demander un agressif « Pourquoi ? » d’une voix brisée.
Elle avait rougit, ses délicates pommettes s’ornant d’une couleur rosée, puis avait détourné le regard, contemplant les lattes du parquet sans nul mot, ne faisant involontairement qu’accentuer la colère de son conjoint. Il se rappela alors n’avoir pu réussir à se contrôler, à contenir toute cette rancœur et cette colère, d’abord niées, puis refoulées, qui éclatèrent brusquement avec violence.
Le cœur déchiré, il l’avait traité de catin et de nombre d’autres insultes qu’il n’aurait jamais pensé lui adresser un jour… Il n’avait de cesse de lui demander pourquoi et dans quel but avait-elle fait cela… Colère incontrôlée qui se calma soudainement lorsqu’il vit de silencieuses larmes de cristal s’écouler lentement des doux yeux de sa Belle. Bien qu’il s’en voulu quelque peu de s’être montré si agressif envers l’être qu’il chérissait tant, il ne pu se résoudre à lui faire des excuses, la colère et la peine encore trop présentes en son ame…
Ce fut d’un coup vif et sec qu’elle s’était libérée de son étreinte, et avait couru se réfugier dans leur chambre, cette pièce où ils s’étaient si souvent unis, créant une oasis de bonheur en ce monde de déchéance, seuls dans leur univers fictif…
Lui était resté debout, avant de s’asseoir sur l’un des sofas du salon, laissant vagabonder librement son esprit, tout en tentant vainement de se calmer… Il se rappela alors avec précision cette haine sombre et froide qui s’était emparée de lui, s’immiscent dans chaque fibre de son corps et de son ame meurtrie. Une pensée s’était alors imposée en lui et le consumait entièrement… Si lui ne pouvait la posséder, elle ne serait à personne, pas elle, pas son Ève…
Il s’était dirigé lentement, tel un automate, vers la vitrine la plus imposant de la pièce, là où étaient exposées une trentaine de pièces de sa collection d’armes blanches qu’elle aimait tant à regarder… Ouvrant le battant vitré du meuble, il en avait sortit une dague fine, toute d’argent et d’or, au manche incrusté de rubis… La pièce préférée de sa douce…
L’arme camouflée derrière son dos, il était entré dans la chambre du plus silencieusement qu’il avait pu, prenant garde de ne faire craquer sous ses pas le parquet ciré… C’est alors qu’il l’avait vue, belle dans son sommeil… Elle s’était étendue sur le lit, sa robe nacrée s’étalant avec grâce et beauté autours de son magnifique corps… Elle reposait ainsi, la tête enfouie dans l’oreiller de soie pourpre, ses longs cheveux d’ébène formant un arc de cercle autours de son délicat visage d’Ange, tel une auréole noire sur un Ange Déchu… Son Ange Déchue…
Il se rappela avec un sentiment indescriptible s’être rapproché d’elle, l’avoir délicatement embrassée, la main plongée dans ses cheveux couleur Ténèbres, puis, après une dernière caresse, il avait passé le tranchant de la lame sur la gorge si blanche et si douce de son Aimée, déchirant ainsi les chaires et laissant s’écouler en un flot ininterrompu le si précieux liquide de vie. Brusquement, elle avait ouvert ses grands yeux qui s’étaient agrandis d’incompréhension et de douleur, le voyant là, debout près du lit nuptial, le visage froid et tenant serrée en ses doigts, une dague sanglante. De sa main déjà pale, elle avait, en un sursaut de désespoir vainement tenté de stopper le flot de sang coulant sans répit de sa plaie béante, et sa bouche pulpeuse s’était ouverte en un cris qui ne parvenait à sortir… Après quelques secondes, il put voir la dernière étincelle de vie quitter ses yeux autrefois si pétillant de malice et de joie de vivre, sa tête aux traits si fins était retombée sur le doux coussin et plus jamais personne ne verrait sa belle poitrine se soulever aux rythme de sa respiration et de ses rires…
Tendrement, il avait encore embrassé sa douce, dont les lèvres rouges et chaudes allaient dans si peu de temps devenir froides et pales… Ce n’est que lorsqu’il l’a vit, entourée de son propre sang, qu’il s’était rendu compte de l’horreur qu’il avait commise, aveuglé par ce sentiment sourd et intense qu’est la jalousie…
Voici à présent deux jours et deux nuits qu’il était là, sans autre ressource qu’une simple bouteille d’eau, ignorant tant les sonneries de l’entrée que celles du téléphone, n’ayant de cesse d’admirer son Ève qu’il ne pouvait se résoudre à laisser seule dans la pièce. Il ne bougeait pas, ne sentant qu’à peine l’odeur de putréfaction qui emplissait petit à petit la chambre, tant il était obnubilé par ses pensées…
La dague posée à ses côtés, il examinait ses mains… Dans son esprit torturé germa une idée qui s’affirma de seconde en seconde, devenant à ses yeux la seule issue logique… Seule issue pouvant satisfaire son envie d’être à nouveau avec son Ange…
Tenant la dague serrée en sa main, il se rapprocha lentement du lit, regardant amoureusement sa Belle dont le teint à présent si pale contrastait avec ses cheveux aussi sombres que la plume du noir corbeau, avant de s’entendre à ses côtés, pour l’embrasser passionnément sur ses lèvres froides et blanches… Il l’avait toujours trouvée magnifique, et même dans sa mort, il ne lui trouvait d’égal…
Sans nulle hésitation, sachant ce qu’il avait à faire, il prit l’arme posée sur le rebord de la petite table de chevet en bois de pin. Sa main ne tremblait pas lorsqu’il passa le tranchant de la lame sur ses poignet, les entaillant profondément… Le violent jet de sang qui sortit de ses artères sectionnées alla tacher en de sombre taches indélébiles la robe nacrée de sa belle Ève. Se lovant contre son Aimée, la serrant dans ses bras de toutes les forces qu’il lui restait, il attendit, quelques larmes coulant encore sur ses joue humides… Tandis que son regard balayait une dernière fois la pièce, il vit un petit papier sur le bureau, mais n’y fit attention, ses yeux se reportant déjà sur sa douce… Ce n’est qu’après la douleur violente, fulgurante, qu’il avait ressentit au départ qu’une autre sensation apparue… Celle d’un vide nébuleux, sans douleur ni tristesse… Il ressentait enfin cette paix intérieure qu’il avait cherché tout au long de son existence sans jamais la trouver… Lentement, ses yeux d’un bleu profond se voilèrent, et il sombra dans le néant avec une dernière pensée… Même dans la mort, son Ève resterais avec lui, sans personne d’autre…

Il est tellement dur de constater à quel point le destin peut être cruel… Ce petit papier qu’il n’avait que très vaguement aperçut tandis qu’il s’en allait n’était autre qu’un message rédigé en hâte par sa belle, ou l’encre avait coulé par endroit, mouillée par de furtives larmes… Sur la feuille auparavant blanche, l’on pouvait lire ces mots, écrits d’une main tremblante qui pourtant rendait une délicate écriture…

Mon cher et tendre Amour… Oh combien ta colère envers moi doit être grande en ce moment même… Et combien ma peine est profonde de te faire ainsi souffrir malgré moi… Bien que mon cœur me hurle de te rejoindre, je ne peux m’y résoudre, et préfère te laisser seul pour le moment…
Tu trouvera aux côtés de ce petit mot mon journal intime, et tu comprendras que jamais, de toute ma vie, je ne t’ai délaissé pour quelque un d’autre, quel qu’il soit…
Je t’aime de toute mon ame mon Ange… Et jamais rien n’aurait pu égaler se rêve divin que je vis chaque jour à tes côtés…
Je t’embrasse du plus tendrement qu’il soit…
Ton Ève



Si seulement il avait lu ces lignes et celles du petit carnet, il aurait apprit que cette scène qui avait mis fin à leur vies n’était que simple chorégraphie pour la comédie musicale à venir…
Si seulement il avait lu ces lignes, il aurait pu constater combien l’amour qu’elle lui portait été profond, pur et sans faille…
Si seulement il avait lu ces lignes, leur destin aurait été tout autre, ils auraient pu vivre heureux…
Si seulement il les avait lues…


Dernière édition par le Jeu 22 Juin - 5:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhinaë
Newbie
Newbie
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Mer 21 Juin - 12:57

C'est embettant... Les alinéas ne marchent pas... Et cela rend le texte beaucoup moins lisible... Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova
Newbie
Newbie
avatar

Nombre de messages : 51
Age : 28
Localisation : Pont a Mousson
Date d'inscription : 04/06/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Mer 21 Juin - 13:50

... J'ai déjà dis que j'adorais les nouvelles à chute ?

Autant je trouvais l'histoire très bien écrite, avec une bonne narration, des descriptions soignées ... autant je trouvais le simple thème de la jalousie un peu banale et je n'en voyais aucun intérêt. Jusqu'aux ultimes lignes, comme le veux ce type de lecture.
Comme quoi : la communication doit primer avant tout.
Je ne regrette rien <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://nova.konina.free.fr
Lhinaë
Newbie
Newbie
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Jeu 22 Juin - 1:17

J'avoue ne pas avoir réellement bien compris ton commentaire... Embarassed

Selon toi, il vaudrait mieux que je change la fin de l'histoire ?

En tout cas, merci pour ton commentaire et tes critiques ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphid
Kate Watson
Kate Watson
avatar

Nombre de messages : 138
Localisation : Entre Ombre et Lumière...
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Jeu 22 Juin - 4:56

bien écrite, meme si c'est vrai que le manque d'aliéna(qui n'est pas de ta faute) gene un peu la lecture.
Au pire il y a la methode "systeme D" => espace espace espace espace Very Happy
la chute est bien, mais la façon de l'annoncer est un peu bizarre, un peu trop sèche je trouve Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhinaë
Newbie
Newbie
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Jeu 22 Juin - 5:33

Il est vrai ^^ Cependant, je ne savais pas trop comment la faire... Du moins, comment l'entamer... Si vous avez une idée, je suis bien sur ouverte à toute propositions ^^

En tout cas, merci pour vos commentaires ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylphid
Kate Watson
Kate Watson
avatar

Nombre de messages : 138
Localisation : Entre Ombre et Lumière...
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Jeu 22 Juin - 6:09

etant donné que tu a mis le message, pourquoi ne pas donner l'explication par un extrait du journal ? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhinaë
Newbie
Newbie
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Jeu 22 Juin - 6:52

Ce n'est pas du tout une mauvaise idée ça ^^ Je vais y travailler tout de suite pour vous poster ce morceau ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ottar
Kate Watson
Kate Watson
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 40
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Jeu 22 Juin - 8:27

Je la lis dès que possible et te donnerai mon avis. Wink

_________________


Le forum de la trilogie Les chevaliers et la Walkyrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedefreyja.forumactif.com
Sylphid
Kate Watson
Kate Watson
avatar

Nombre de messages : 138
Localisation : Entre Ombre et Lumière...
Date d'inscription : 23/05/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Jeu 22 Juin - 11:08

Je n'ai QUE des bonnes idées..sinon elles sont pas de moi Very Happy
comment ça je suis vantard Rolling Eyes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ottar
Kate Watson
Kate Watson
avatar

Nombre de messages : 312
Age : 40
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 26/02/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Jeu 29 Juin - 7:16

C'est bien écrit, en effet - pour les alinéas, je ne peux rien y faire, hélas ; un peu triste, bien sûr, et je me demande quelles sont les motivations précises de l'homme, car l'explication de la simple jalousie ne me satisfait guère en fait... je ne saisis pas exactement les raisons de son acte, car tuer par préméditation, à mon sens, est davantage motiver par la vengeance que par la jalousie.
Enfin, c'est juste une interrogation de ma part. Wink
En tout cas, j'ai pris plaisir à te lire.

_________________


Le forum de la trilogie Les chevaliers et la Walkyrie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedefreyja.forumactif.com
Gilles
Newbie
Newbie
avatar

Nombre de messages : 90
Age : 47
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 02/06/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Jeu 29 Juin - 22:20

Pourquoi ne lui a telle pas dis tout de suite que la scène du baisé faisait parti du spectacle ? Communication! Rolling Eyes
Peut être qu'avant que l'assassin ne passe de vie a trépas, il aurai été intéressant qu'il lise les notes sur le papier et surtout celles du carnet, pour rendre sa mort plus douloureuse c'est tout ce qu'il méritait le bougre, oui car enfin, la jalousie a elle seule, ne justifie pas un telle acte.

Une bien triste histoire en effet, mais joliment bien écrite Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhinaë
Newbie
Newbie
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Ven 30 Juin - 14:40

Merci, c'est très gentil à vous ^^

Et bien... C'était je pense, un acte de jalousie désespérée.... Il n'a pas réellement réfléchit au pourquoi du comment...

Quant aux notes, il est vrai que cela pourrait rendre l'histoire plus interressante qu'il les voit... De ce fait, je pense que je vais changer cette partie là de l'histoire, si vous jugez que c'est une bonne idée... ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gilles
Newbie
Newbie
avatar

Nombre de messages : 90
Age : 47
Localisation : Bretagne
Date d'inscription : 02/06/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Sam 1 Juil - 16:23

Ce n'est que mon avis, un avis qui n'engage que moi.
La nouvelle est belle comme ça, n'y change rien va Wink .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lhinaë
Newbie
Newbie
avatar

Nombre de messages : 71
Date d'inscription : 15/06/2006

MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   Dim 2 Juil - 3:10

Mais je suis ouverte à tous les avis et à toutes les critiques, sinon, quel interet de poster ma nouvelle ^^

Peut être changer cette partie accentuerait le dramatique de la chose non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Lhinaë] Ecrit -> nouvelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Lhinaë] Ecrit -> nouvelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite nouvelle du Renard
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» NOUVELLE INTERVENTION MEURTRIERE DE LA MINUSTAH/FLASH
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bienvenue à notre nouvelle modératrice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Violon d'Ingres :: Le coin des artistes-
Sauter vers: